écrits, écris et cris

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche Wikio

mardi, août 9 2011

la dette, on s'en fout !

C'est la crise, les bourses s'effondrent, le monde s'écroule, et il faudrait que l'on s'affole !
Alors; disons le tout net, la dette, la crise, on s'en fout :
Cela fait des années que nous la payons, cette putain de crise !
Cela fait des années qu'on nous explique que les riches vont perdre tout leur pognon, et que si on veut sauver l'économie, il faut que ce soit nous, les pauvres, qui mettions la main à la poche !
Cela fait des années que quand il y a de la croissance, celle ci n'est pas partagée : vous le voyez vous , quand la bourse va bien ?

Déclarons donc, haut et fort, que la crise on s'en fout, qu'on voit bien que c'est un leurre pour encore nous prendre le peu qu'on a !!
Mais qu'ils se méfient ! Il ne nous reste plus grand chose, et dans ce cas, certains risquent d'aller se servir !!

mardi, août 2 2011

de retour

voila,

me revoilou
Je ne sais pas pour combien de temps.
j'ai croisé le Webmaster de Web 54 dernièrement à Nancy. Ce créateur lorrain de sites internet m'a redonné l'envie de revenir sur la toile. j'espère que je pourrais compter un peu sur lui pour me donner de bons conseils en internet, Les quelques discussions que nous avons déjà eu m'ont éclairé sur ce que je envie de faire, et de ne pas faire, alors retroussons nos manches et à tout de suite.

samedi, avril 25 2009

excusez nous d'avoir un tel président

oui, je tiens, à l'instar d'une ségolène Royal, à présenter nos excuses au monde entier pour avoir un président tel que celui ci :
je n'ai pas voté pour lui, mais il est censé me representer, ainsi que toute la nation : j'ai un peu honte, je dois dire...

jeudi, avril 16 2009

morceau rock sympa

  

vendredi, avril 10 2009

hadopi, pourquoi cela n'est pas démocratique

comme promis, il y a quelques jours voici le premier de quelques billets que je vais consacrer à la loi dite "contre le téléchargement illégal"
Cette loi n'est pas démocratique, et je m'étonne même si le conseil constitutionnel la laisse passer :

  • cette loi, défend une catégorie privilégiée au détriment de l'ensemble des usagers de la toile, en effet ce n'est pas la majorité des artistes qui souhaite cette loi telle qu'elle est faite : s'ils soulignent la nécessité de légiférer et d'encadrer le téléchargement illégal, la plupart des artistes refuse la loi dans cette version.%%
  • la loi prévoit la double peine : c'est à dire que l'usager suspendu devra quand même payer son abonnement, un peu comme si tu te faisais gauler à sauter un portillon de métro, qu'on t'en interdise l'entrée tout en payant la carte orange durant un an.%%
  • la loi ne prévoit pas que l'internaute soit prévenu de ce qu'on lui reproche : comme si tu recevais un PV pour excès de vitesse sans savoir où il a été commis ni de combien tu dépassais la limitation : tu recevras juste un mail te disant à peu près : "monsieur votre adresse ip a téléchargé un fichier dont vous n'avez pas les droits" %%
  • il est prévu un dispositif pour que l'usager prouve son innocence : mais il sera payant et pas adaptable aux systèmes libres du type linux : un peu comme si en entrant dans un supermarché pour faire tes courses, on te mettais une puce dans tes poches pour prouver que tu n'as pas volé , que tu la payes, et si t'as pas de poches et bien tant pis t'es considéré comme suspect...
  • l'Hadopi mettra en place les sanctions, alors que cette autorité ne sera pas élue, ne fera pas de jugement public, ni de jugement tout court puisqu'il n'y aura pas possibilité de se faire représenter ou défendre, sauf de renvoyer ton disque dur à cette autorité qui n'a jamais aussi bien porté son nom : dans l'exemple précédent, non seulement t'es considéré comme un voleur, mais en plus tu dois laisser tes fringues pour qu'ils puissent les fouiller.


comment peut on considérer une loi au service d'un lobby financier, procédant à la mise en place d'une autorité arbitraire, qui jugera d'une sanction injuste, sans véritables preuves (cela sera l'objet d'un prochain billet) soit démocratique ?
les députés ne s'y trompent pas plus que le peuple, ils refusent de la voter comme nous refusons qu'elle nous soit appliquée!!%%

mardi, avril 7 2009

Compagnies républicaines d'insécurité !!

Bien évidemment, derrière les casques de CRS il y a la totale certitude de ne pas être puni.

Bien évidemment, on nous expliquera que ces CRS ont le droit pour eux, puisqu'ils sont CRS.

Bien évidemment, on nous expliquera que, dans la manifestation, se cachaient des jeunes de banlieue qui eux, étaient forcément les méchants, et que, donc, les CRS étaient les gentils.
Sarkozy et ses sbires transforment notre pays en dictature fasciste, basée sur le règne de la peur , de la soumission. Une à une, les administrations qui étaient au service des citoyens, laissent le règne du harcèlement et de la terreur guider leur action.
Désolé pour les aveugles, mais la dictature hitlérienne a commencé comme ça. Ce sont bien des allemands défenseurs des droits de l'homme qui ont étrenné les camps de concentration. C'est vrai qu'aujourd'hui, de nombreux camps de travail et d'extermination sont développés en Afrique, dans la bande de Gaza et ailleurs.
Tout comme les allemands refusaient de voir l'extermination des juifs et la violence du régime hitlérien, nous refusons de voir les dangers que représentent ces despotes égotistes qui ont pris le pouvoir. Si le terrorisme d'état est déjà présent en Chine, en Russie et dans d'autres pays, c'est que, là-bas, il ont commencé plus tôt et que les résistances ont longtemps été étouffées. En France, nous n'en sommes qu'au début.

Je ne veux pas que mes enfants vivent dans un monde de peur et de soumission.
C'est pourquoi je n'ai plus le droit de faire du "politiquement correct".

Demain, il sera trop tard pour pleurer nos enfants et se lamenter sur notre triste lâcheté.

lundi, avril 6 2009

Strasbourg : c'est la démocratie qui a volé en éclat !

le MRAP exprime sa colère et son indignation
%

Le MRAP tient à exprimer sa plus vive indignation face à la violence qui s'est déchaînée samedi 4 avril à Strasbourg contre les manifestants pacifistes. C'est la voix de la paix que le pouvoir a voulue bâillonnée !

Le MRAP dénonce tout amalgame entretenu entre les casseurs, qui n'ont rien à voir avec les valeurs que nous défendions à Strasbourg, et l'immense majorité des manifestants venus exprimer leur refus de l'OTAN gendarme du monde, leur refus de la course aux armements, leur refus de la guerre comme solution aux problèmes de l'humanité.

Après avoir entretenu, les jours précédents le sommet, un climat détestable, voulant empêcher toute expression des Strasbourgeois en faveur de la paix et allant, contre toute légalité, jusqu'à faire retirer les drapeaux arc-en-ciel de la paix que les habitants arboraient, les forces de l'ordre ont multiplié les agressions et provocations contre les pacifistes et laissé incendier des bâtiments sans réagir.

Pourquoi avoir enfermé casseurs et manifestants dans le quartier le plus pauvre de la ville ?

Pourquoi avoir refusé aux cars de se rendre au lieu de rassemblement prévu, obligeant ainsi des groupes de manifestants pacifiques à marcher pendant des kilomètres, à franchir de multiples barrages, les enfermant dans une véritable souricière ?

Pourquoi avoir empêché par la violence le cortège des pacifistes allemands de rejoindre les manifestants français, alors que les autorités avaient promis de laisser ouvert le Pont de l'Europe ?

Pourquoi avoir délibérément repoussé les casseurs vers le jardin des Deux Rives, lieu de rassemblement légal de la manifestation ?%%

Pourquoi avoir arrosé de gaz lacrymogène jetés d'hélicoptères ce même lieu de rassemblement où aucun incident ne se déroulait et alors que les prises de paroles de responsables internationaux y avaient lieu ?

Pourquoi avoir empêché le déroulement normal de la manifestation, obligeant les pacifistes à évacuer le lieu de rassemblement, devenu irrespirable, par des chemins étroits, encombrés de barrières et de grilles ?

Pourquoi un convoi de cars de police a-t-il pris les manifestants à contre-courant, à la hauteur d'un pont de chemin de fer, tandis qu'il était pris à partie par des casseurs qui leur lançaient des pavés du haut du pont ? Les pacifistes se sont ainsi retrouvés pris en tenaille entre les pierres qui ricochaient et les voitures de police, dans l'impossibilité de faire demi tour ou de se protéger.

Pourquoi alors que les incendies se déclaraient, la police a-t-elle laissé faire, tirant des grenades lacrymogènes vers le cortège des pacifistes et non vers les casseurs?

Pourquoi avoir empêché les manifestants qui le désiraient de rejoindre leurs cars, leur imposant, entre autres, après des kilomètres de marche, le retrait de tout drapeaux ou badges pour enfin pouvoir passer ?

Pourquoi avoir bloqué toutes les sorties de Strasbourg, obligeant les cars à tourner pendant des heures avant de pouvoir repartir ?

Pourquoi avoir obligé les manifestants qui souhaitaient regagner la gare à franchir les barrages mains levées, certains jeunes étant plaqués au sol, fouillés menottés avant d'être relâchés ?

Tout a été volontairement orchestré pour empêcher le message politique du mouvement pacifiste de s'exprimer. La manifestation n'a pas dégénéré, elle a été sabotée par des casseurs et par la volonté du gouvernement de faire taire la voix des pacifistes.

A Strasbourg le 4 avril c'est la démocratie qui a volé en éclats. Le MRAP demande qu'une commission d'enquête soit immédiatement mise en place pour que toute la lumière soit faite sur la responsabilité des pouvoirs publics lors de ces graves événements.

Le MRAP tient à saluer le sang-froid et l'esprit de responsabilité des manifestants qui ont permis d'éviter le pire.

Malgré les humiliations et la volonté de bafouer l'expression démocratique, les pacifistes ont élaboré ce week-end des propositions pour un monde sans guerres et sans OTAN. Notre combat pour la paix, où que ce soit dans le monde, continue. Nous ne le laisserons pas bâillonner.

Paris, le 6 avril 2009.
%

hadopi, resistons

pas trop le temps d'écrire, tu l'as vu, mais je te promets de m'y attaquer sérieusement,
les prochains billets auront pour unique but de démontrer l'ineptie du gouvernement à propos des lois régissant internet (dont hadopi) il faut désormais s'organiser et resister.
à ce propos cet excellent billet trouvé sur un blog recommandable et recommandé ; les commentaires en disent long aussi, prends le temps de les lire.
à tout de suite

mardi, mars 17 2009

bis repetita

demain enterrement, après demain manif

une autre de mes tantes vient de mourir, cette fois ci d'une occlusion intestinale.
elle s'était sentie mal le dimanche, mais dans sa bourgade à 40 km d'Amiens, où pourtant s'arrête le TGV, il n'y a pas de médecin de garde le dimanche pour les pauvres.
Nul doute que si elle avait été un de ses gros betteraviers, elle aurait eu un médecin pour se déplacer.
Mais son médecin n'est venu que lundi matin, elle était déjà morte.

Nous sommes en 2009, en France pays développé et riche : des gens meurent de froid dans la rue, d'autres par manque de soins, d'autres encore dans la solitude et l'ignorance la plus totale.

et pendant ce temps là, Sarko est au Mexique... Omniprésent, oui, mais pour faire quoi ?
Il faut que ça change, vraiment !!!

mercredi, mars 11 2009

bienvenue chez les fachos

oui, je sais, ce titre va en choquer plus d'un, et peut être m'attirer des foudres de l'administration policière mais :

le gouvernement va faire voter la loi HADOPI, symbole de la répression pure et simple qui sévit depuis des années, et qui est à son paroxysme aujourd'hui.
hadopi.jpg
Internet va donc être surveillé, filtré, et les internautes jugés coupables par une autorité qui ne sera ni judiciaire, ni élue.
Et les banquiers qui jouent avec notre argent, ils sont surveillés?
Et les CRS qui tapent sur les collégiens ? ils sont jugés ?
Et les patrons voyous qui licencient en faisant des bénéfices, on leur concocte une loi ?

Non, bien sûr
Alors désolé, je continue à penser que ces gens là sont des fachos, complices d'une forme de mafia et qui agissent contre l'intérêt commun.
Et dans la plus grande démagogie...
La chasse aux sans papiers en est l'exemple même : ils savent qu'ils ne les renvoient même pas dans leurs pays, mais ils veulent montrer du chiffre se foutant complètement si cela détruit des vies, des familles. et tout cela coûte un pognon dingue au contribuable !!!


Organisons nous, luttons , résistons et prouvons nous qu'on peut se passer d'eux.

mercredi, mars 4 2009

à la fin, le monde brisera ton coeur

Qu'est ce que vous feriez s’il vous restait 500 euros et 500 secondes à vivre ?
tel est le Tag que vient de me lancer popette...
y réfléchir me prendrait plus que 500 secondes
alors hier soir quand je l'ai reçu, j'ai éteint l'ordi en vitesse, me suis dessapé, enfoui sous la couette, et me suis donné dix secondes pour y me donner une réponse.
Car rapide doit être la réponse, il ne faudrait pas que cela empiète sur le temps restant à vivre.
Ainsi, m'étant mis dans la situation , je décidais que les 500 euros seraient glissés dans une enveloppe que je mettrais dans la boite aux lettres des voisins : pas question de leur remettre en main propre vu le temps qu'ils mettent à répondre quand je viens leur demander de faire taire leurs chiens ou de déplacer la voiture génant devant le garage.
Alors, me demanderas tu, cher visiteur, pourquoi leur donner le flouze ?
je ne sais pas , je te l'ai dit, je n'y ai guère réfléchi, j'imagine que c'est parce que je juge qu'ils en ont besoin et si ce geste gratuit pouvait me donner un ticket pour l'éternité... mais là je m'éloigne, je digresse, il faut traiter du temps aussi
Donc, une fois le biffeton posté, il devrait me rester environ 400 secondes. j'ouvrirai ma messagerie, sélectionnerai tous mes contacts, et enverrai juste ces mots "je vous aime" : on ne dis jamais assez aux gens qu'on les aime !!
une fois le mail envoyé il devrait me rester 350 secondes, juste assez pour lancer en boucle un CD de photos que j'ai en permanence sur mon bureau avec toutes les images scannées de ma jeunesse... jusqu'au décès de mon frère en 2002.
je mettrai en grand écran, et alternerai ces images avec les photos de mes enfants qui parsèment mon bureau.
il parait qu'au moment de mourir on revoit toute sa vie défiler, comme il n'y a rien de moins sûr...autant le faire de son vivant
Voila ce que je ferai, pensé en dix secondes, un soir de fatigue comme tous les soirs, il semblerait que l'improvisation précipitée soit le reflet de la vérité.

Après ces pensées, j'ai ouvert mon polar : une des premières phrases que j'ai lues fut : "à la fin, le monde brisera ton cœur"

Je ne regretterais rien, si ce n'est d'avoir vécu pour pouvoir regretter.

500euros.jpg

samedi, février 28 2009

un diner presque parfait...

si on m'avait dit un jour que j'écrirai un billet sur une émission de "télé réalité"...
Je déteste ces émissions, qui abrutissent les masses, qui font croire que c'est cela la vraie vie.

Mais, je dois avouer que depuis quelques mois, une émission de ce type est entrée à la maison par l'intermédiaire de la petite lucarne.
Il s'agit du "diner presque parfait" sur M6

déjà, un petit pitsch : durant une semaine 5 candidats d'une même ville s'invitent les uns après les autres et se notent sur trois critères : la cuisine, l'ambiance et la décoration.
à chaque candidat de faire preuve de talent et d'ingéniosité pour obtenir la somme allouée au gagnant de la semaine : 1000 euros

Nous regardions cela d'un œil amusé au départ, trouvant dans certaines recettes des petites astuces , un peu comme on feuilletterait un magazine cuisine.
un-diner-presque-parfait.jpg Puis, nous nous sommes rendus compte que des copains regardaient aussi cette émission, s'en amusaient, et reprenaient certaines habitudes lorsqu'ils étaient invités ou invitaient.
Au fur et à mesure, nous nous somme pris au jeu, prenant parti pour tel ou tel candidat, pronostiquant la victoire d'untel ou unetelle...
Cette semaine, l'émission s'arrêtait à Nancy, l'occasion pour moi de voir certains commerçants amis, d'essayer de reconnaitre des lieux, des visages.
Je ne sais pas s'il existe des philosophes de la télévision, mais en tout cas, ils pourraient s'intéresser à cette émission, car elle offre une autre approche des relations humaines.
En effet, les candidats apprennent à se connaitre, redécouvrent le plaisir du partage, de la relation et cherchent à faire plaisir pour finalement une somme dérisoire à la clé.
Faire plaisir, pour faire plaisir, et à des inconnus, cela n'est il pas beau ?

jeudi, février 19 2009

Morano est elle bête, méchante ou bien...

Je ne sais pas si tu connais Morano, Nadine de son prénom, députée de Meurthe et Moselle?
le contraire serait étonnant si tu t'intéresses un petit peu à la politique-people, si tu regardes les émissions hautement culturelles animées par les Ardisson, Ruquier ou autres Fogiel.

Alors, voila, si tu ne la connais pas c'est une fille arrivée par hasard en politique en 2002, sur un secteur ou le front national avait fait un score honorable.
Par hasard ? Pas vraiment... disons qu'elle était bien copine avec un copain de Sarkozy, dont je tairai le nom par respect pour les amateurs de champions de motos et parce que je ne veux pas me mettre les niçois à dos. Une fois ministre, ce brave homme fit arrêter le TGV en cours de route, il ne s'était pas aperçu qu'il n'y avait pas d'arrêt prévu à Toul, (petite anecdote en passant.)
Toul, donc, ou notre chère Nana la murène, comme se plait à l'appeler Nicolas Cantelou fut élue députée par deux fois.
Sarkozyste fervente, elle fut une des oubliées de l'ouverture de notre leader minimo, elle eut droit à une séance de rattrapage en 2008 : elle est nommée à la tête d'un nouveau secrétariat d'État à la Famille dans le gouvernement de François Fillon.
Celle que l'on surnomme sans complaisance madame sans gêne fait parler d'elle à propos de rappeurs qui avaient des textes un peu violents contre Sarkozy, parce qu'elle voulait leur interdire leurs concerts, se faisant ainsi le relais de groupes extrémistes comme les jeunesses identitaires.
nanalamurene.jpg
Bon, passons sur les bourdes, les propos plus que déplacés sur les marchés,car la dernière en date de Morano me concerne au plus haut point, puisqu'il s'agit du congé parental : et j'y suis en congé parental !! donc je connais un peu
à l'heure actuelle le congé parental peut durer jusqu'aux trois ans de l'enfant, la brave dame trouve que c'est trop, et elle pense que c'est mieux pour les mères (ben oui parce que pour elle les pères ne prendraient pas le congé !!) si on leur facilitait le retour à la vie normale : le travail !!
Oui, parce que pour ces gens, il n'y a d'accomplissement que dans le travail, évidemment...
Et qui ne travaillerait pas ne serait point émancipé !!

Déjà, tordons le cou aux idées reçues :

  • ne plus travailler serait une chose subie par les personnes qui choisissent ce congé : faux !! d'ailleurs le congé s'appelle congé de libre choix d'activité
  • ne plus travailler empêcherait un retour normal et correct à ces personnes dans le monde du travail : Faux !! la loi est la loi, elle interdit toute forme de discrimination quand aux choix de vie, elle impose à l'employeur de rendre l'emploi au salarié, tel qu'il l'occupait auparavant.

et disons des choses vraies quand au choix que la plupart font :

  • faire garder un enfant coûte cher, pas à cause du manque d'assistantes maternelles mais à cause du manque de structures gratuites collectives telles qu'elles existaient avant.
  • prendre un congé parental est l'occasion pour beaucoup de souffler ou de reprendre un second souffle dans la vie professionnelle (c'est mon cas) parce que le travail use, tue, ereinte et que quand on vient de devenir parent on se rend compte que la priorité n'est pas de gagner plus mais de vivre auprès de ses enfants.
  • la plupart des personnes qui choisissent ce congé pésent le pour et le contre, et il n'est jamais facile de se séparer d'un salaire, encore faut il qu'il s'agisse d'un véritable salaire. (je prends mon exemple, responsable de cuisine en responsabilité depuis 15 ans, je touchais 1300 euros par mois... et pour un travail peu valorisant, donc j'ai choisi !!)

Alors, je me pose la question : Morano est elle méchante pour vouloir supprimer ce droit à des gens qui l'ont choisi ? je ne pense pas, ce n'est pas non plus Cruella !!
Est elle bête au point de lancer des idées qui risqueraient de faire encore mauvaise presse à son gouvernement et son président chéri ? Non plus...

Non, je pense que Morano sert, comme tous les ministres, d'avant garde à Sarkozy pour faire appliquer une politique rétrograde, réactionnaire et antisociale.
Sarkozy a décidé de casser tout, il envoie ses ministres au front, on ne sait jamais si ça passe !!
le ministre promet de te couper le bras, si ça marche c'est bien, sinon Sarko réagit en te disant qu'il ne te coupera que la main et puis au mieux on te coupe le doigt, au pire on te coupe quand même le bras....
Ainsi est la politique gouvernementale depuis plusieurs années (cela avait commencé sous Raffarin ).
Et plus que tout, je pense que c'est l'idéologie qui guide ces hommes et ces femmes : faire plaisir au patronnat et à la bourgeoisie, en se basant sur un discours populiste autour de trois thèmes le travail, la famille la patrie, tout en appliquant le contraire de ce qui a été promis au peuple !!

les amateurs d'histoire politique trouveront surement quelque concordance, moi, je me dis simplement qu'il faut les arrêter !!

mardi, février 17 2009

désinformation sur le venezuela, j'écris à france inter

courriel envoyé au médiateur de france inter


monsieur,
j'ai entendu hier les journaux de france inter parler du président venezuelien, hugo chavez, et le faisant passer pour un dictateur.
Les reporters de france inter interprétaient des faits à leurs manières sans aucun esprit critique, ou plutôt si, avec un a priori indigne du service public et du minimum de diplomatie que devrait avoir un journaliste,

Lire la suite...

samedi, février 14 2009

Dois je m'inscrire ?

Aujourd'hui c'est la saint valentin,

Au delà de toute la symbolique, c'est une journée où il faut pas trop faire le con avec sa compagne ou son compagnon, vu que tout sera décuplé...
"quoi, me faire cela le jour de la saint valentin?"
Donc, ce midi, nous écoutions France inter, et ma charmante moitié (enfin, c'est une image) entends une annonce pour faire partie du jury du livre inter.
Aussi sec, elle me dit qu'elle veut postuler
Le problème c'est que j'ai aussi entendu et que j'aimerai aussi en faire partie... pourquoi pas ?
Alors je n'ai pas pu lui dire que j'aurai voulu tenter ma chance... et que se passerait il si j'étais choisi et pas elle ?
alors je te demande : que ferais tu à ma place ?

Ambiance Jazz 1

Album Jazzy à écouter en naviguant sur ce site ou ailleurs...

  

jeudi, février 12 2009

AREVA, COGEMA : assassins potentiels

ce matin je suis révolté
le reportage que j'ai vu hier sur France 3 m'a empêché de dormir, ma femme aussi d'ailleurs
Nous sommes écolos et donc anti-nucléaire (je ne conçois pas l'écologie autrement) et donc rompus aux images, aux faits, et aux contre-argumentaires concernant ce domaine.
Mais là ce sujet m'était un peu étranger : la COGEMA puis AREVA ont traité les déchets de l'extraction d'uranium avec une telle négligence, qu'ils en sont coupables.
Leurs experts affirmaient qu'ils ne sont pas dangereux, mais potentiellement dangereux !!!
Oui, vous avez bien lu, les gens vont potentiellement mourir d'ici quelques années et ils s'en foutent !!
Le ministre de l'écologie affirme qu'il va prendre le dossier en main, mais comment se fait il qu'il ne l'ait pas eu avant en main ? tout simplement parce que tout est géré au plus haut niveau, dans les salons de l'Élysée !
env.jpg

Pas de démocratie dans un pays nucléaire ! Circulez y a rien à voir, et surtout pas le danger !! Les experts sont nommés par les pollueurs, par l'État nucléocrate, mais pas par les élus !!!
Le pire, c'est que ces pourris nettoient leurs installations par obligation, et vont déverser les résidus en pleine nature, là ou tu emmènes ta famille se promener...
La situation est terrible, ce sont de véritables bombes à retardement, et je ne peux m'empêcher de penser que ces salopards font pire en Afrique, où les citoyens ont moins les moyens d'alerter sur leurs conditions environnementales.

mercredi, février 11 2009

génération internet

ma fille, ma chère fille, n'a que trois ans...
il n'empêche que pour elle internet n'a que peu de secret.
elle ne demande pas un dessin animé, elle me dit : "on va sur internet ?"
je viens récemment de lui montrer comment fonctionne une souris : et paf, elle squatte l'ordi pour faire des puzzles
comme si elle ne pouvait pas les faire à la main...
du coup, je lui ai installé un poste rien qu'à elle, poste qui lui est déjà disputé par son frère de deux ans.
d'ailleurs, j'envisageais de m'en servir pour apprendre à faire des install LINUX, mais que veux tu, c'est cela ou je n'ai plus accès à mon ordinateur.
ce qui me laisse à réfléchir sur les rapports inter-générationels, car après tout , n'est ce pas aux parents d'apprendre aux enfants ? j'ai du apprendre à mon père comment fonctionnait un ordinateurcyberfuckrk1lx4.jpg et quand je vois cette info : "À 9 ans, il développe des applications pour l'iPhone" je me dis que d'ici peu, ma fille m'engueulera parce que je n'ai pas utilisé les bons protocoles, ou que les logiciels que j'utilise sont obsolètes : allez, disons... dans deux ans ??

dimanche, février 8 2009

La révolution des ouistitis

je n'aime pas piquer un article, en plus c'est illégal, mais il faut que ce texte circule !!

  • parce que c'est tellement vrai
  • parce qu'il faut dénoncer l'hypocrisie ambiante
  • parce que la décroissance arrive à grand pas et qu'il faut nous y préparer.

evolution.jpg Le Monde - 8 février 2009 - Hervé Kempf

La révolution des ouistitis

Plongeant dans les archives de l'ère dite pré-altermonde, l'historien découvrit un document curieux. Un président y annonçait la "révolution". Il était très convaincu du chamboulement dont il se faisait le chantre, puisque son discours ne comportait pas moins de cinq fois le vocable incendiaire : "la révolution que nous voulons entreprendre", "une révolution dans nos façons de penser", "une révolution dans nos comportements", etc. Le président suggérait aussi à ses compatriotes "de ne pas rester prisonniers de calculs à courte vue", et annonçait la "refondation de la démocratie".

Intrigué par ce document daté du 29 octobre 2007 dans le système calendaire de l'époque, l'historien nota une ou deux phrases qui semblaient illustrer, dans l'esprit de l'orateur, la révolution : "Tous les grands projets publics seront arbitrés en intégrant leur coût pour le climat". Plus loin : "Je vous propose que, pour tous les grands projets, la décision négociée se substitue à la décision administrative". L'historien parcourut d'autres dossiers. Il découvrit ainsi un document appelé "plan de relance", daté de début 2009 et annonçant "mille projets publics". La formule semblait inspirée d'une chanson de Mireille Mathieu, artiste en vogue à la cour de ce pays, "Donnez-nous mille colombes".

Le chercheur pensait que la "révolution" se marquerait dans ce plan très ambitieux. A sa grande surprise, il découvrit qu'aucun signe n'indiquait que le "coût pour le climat" avait été intégré dans la réflexion. Peut-être le président avait-il été renversé entre son discours et le plan par un contre-révolutionnaire ? Mais un autre document, daté lui aussi de février 2009, montra qu'il n'en était rien : le même président annonçait qu'un nouveau réacteur nucléaire serait construit prochainement. Mais le communiqué ne parlait nulle part de "décision négociée" ou n'évoquait la "refondation de la démocratie".

Le chercheur pensa que les citoyens de ce temps-là étaient bien étranges, de passer sans ciller de la révolution à la contre-révolution. Mais le chercheur, rigoureux, ne voulut pas se laisser aller à conclure trop hâtivement.

Toujours curieux, il dénicha dans le carton d'archives de la même période un texte d'un dénommé Jean Gadrey, présenté comme un professeur d'économie à l'université de Lille. "Il existe deux grandes façons de faire "progresser" la production, écrivait-il. La première consiste à produire plus des mêmes choses avec la même quantité de travail (...). La seconde consiste à produire et consommer autrement et plus sobrement d'autres choses, et cela exige en général plus de travail et plus de valeur ajoutée par unité produite que dans les solutions productivistes." Plus loin dans le texte de Gadrey, l'historien nota une autre phrase : "2 % de croissance par an d'ici à 2100 signifie six fois plus de biens et de services produits (...). Franchement, six fois plus de quoi ?" Il médita longuement ce texte qui était intitulé "Une autre relance est possible".

Ah, au fait, les ouistitis : espèce de petits singes d'Amérique latine, disparus lors de la sixième grande crise d'extinction engagée durant la fin de l'ère pré-altermonde.

vendredi, février 6 2009

mort d'un salaud

Arribert Heim est mort
contrairement à ce qu'affirmaient certaines rumeurs qui affirmaient qu'il avait été exécuté au canada par une société secrète, il est officiellement décédé il y a quelques années au Caire, apprends-on aujourd'hui.
et alors, me diras tu ?
c'est qui ?

ce fut l'un des pires criminels de guerre nazi et il a sévi au camp d'extermination de Mauthausen et de Buchenwald.
Bon, un salaud de moins ? oui mais ce qui me révolte ce n'est pas trop sa mort tardive, ni le fait qu'il n'ait pas été jugé, mais que :

  • il fut relâché en 1947 par les américains
  • il a vécu en toute liberté en Allemagne sous son nom durant des années
  • une fois en fuite, il a continué a toucher des loyers d'un immeuble qu'il possédait
  • en tant qu'ancien officier de la Wechmacht il a continué a toucher sa retraite jusqu'à aujourd'hui, puisque n'étant pas déclaré officiellement mort.


et toi, quand tu va à ta caisse de retraite, ou à la CAF ? ils sont aussi coulants ?

- page 1 de 3