écrits, écris et cris

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche Wikio

mardi, avril 7 2009

Compagnies républicaines d'insécurité !!

Bien évidemment, derrière les casques de CRS il y a la totale certitude de ne pas être puni.

Bien évidemment, on nous expliquera que ces CRS ont le droit pour eux, puisqu'ils sont CRS.

Bien évidemment, on nous expliquera que, dans la manifestation, se cachaient des jeunes de banlieue qui eux, étaient forcément les méchants, et que, donc, les CRS étaient les gentils.
Sarkozy et ses sbires transforment notre pays en dictature fasciste, basée sur le règne de la peur , de la soumission. Une à une, les administrations qui étaient au service des citoyens, laissent le règne du harcèlement et de la terreur guider leur action.
Désolé pour les aveugles, mais la dictature hitlérienne a commencé comme ça. Ce sont bien des allemands défenseurs des droits de l'homme qui ont étrenné les camps de concentration. C'est vrai qu'aujourd'hui, de nombreux camps de travail et d'extermination sont développés en Afrique, dans la bande de Gaza et ailleurs.
Tout comme les allemands refusaient de voir l'extermination des juifs et la violence du régime hitlérien, nous refusons de voir les dangers que représentent ces despotes égotistes qui ont pris le pouvoir. Si le terrorisme d'état est déjà présent en Chine, en Russie et dans d'autres pays, c'est que, là-bas, il ont commencé plus tôt et que les résistances ont longtemps été étouffées. En France, nous n'en sommes qu'au début.

Je ne veux pas que mes enfants vivent dans un monde de peur et de soumission.
C'est pourquoi je n'ai plus le droit de faire du "politiquement correct".

Demain, il sera trop tard pour pleurer nos enfants et se lamenter sur notre triste lâcheté.

mercredi, mars 11 2009

bienvenue chez les fachos

oui, je sais, ce titre va en choquer plus d'un, et peut être m'attirer des foudres de l'administration policière mais :

le gouvernement va faire voter la loi HADOPI, symbole de la répression pure et simple qui sévit depuis des années, et qui est à son paroxysme aujourd'hui.
hadopi.jpg
Internet va donc être surveillé, filtré, et les internautes jugés coupables par une autorité qui ne sera ni judiciaire, ni élue.
Et les banquiers qui jouent avec notre argent, ils sont surveillés?
Et les CRS qui tapent sur les collégiens ? ils sont jugés ?
Et les patrons voyous qui licencient en faisant des bénéfices, on leur concocte une loi ?

Non, bien sûr
Alors désolé, je continue à penser que ces gens là sont des fachos, complices d'une forme de mafia et qui agissent contre l'intérêt commun.
Et dans la plus grande démagogie...
La chasse aux sans papiers en est l'exemple même : ils savent qu'ils ne les renvoient même pas dans leurs pays, mais ils veulent montrer du chiffre se foutant complètement si cela détruit des vies, des familles. et tout cela coûte un pognon dingue au contribuable !!!


Organisons nous, luttons , résistons et prouvons nous qu'on peut se passer d'eux.

jeudi, février 12 2009

AREVA, COGEMA : assassins potentiels

ce matin je suis révolté
le reportage que j'ai vu hier sur France 3 m'a empêché de dormir, ma femme aussi d'ailleurs
Nous sommes écolos et donc anti-nucléaire (je ne conçois pas l'écologie autrement) et donc rompus aux images, aux faits, et aux contre-argumentaires concernant ce domaine.
Mais là ce sujet m'était un peu étranger : la COGEMA puis AREVA ont traité les déchets de l'extraction d'uranium avec une telle négligence, qu'ils en sont coupables.
Leurs experts affirmaient qu'ils ne sont pas dangereux, mais potentiellement dangereux !!!
Oui, vous avez bien lu, les gens vont potentiellement mourir d'ici quelques années et ils s'en foutent !!
Le ministre de l'écologie affirme qu'il va prendre le dossier en main, mais comment se fait il qu'il ne l'ait pas eu avant en main ? tout simplement parce que tout est géré au plus haut niveau, dans les salons de l'Élysée !
env.jpg

Pas de démocratie dans un pays nucléaire ! Circulez y a rien à voir, et surtout pas le danger !! Les experts sont nommés par les pollueurs, par l'État nucléocrate, mais pas par les élus !!!
Le pire, c'est que ces pourris nettoient leurs installations par obligation, et vont déverser les résidus en pleine nature, là ou tu emmènes ta famille se promener...
La situation est terrible, ce sont de véritables bombes à retardement, et je ne peux m'empêcher de penser que ces salopards font pire en Afrique, où les citoyens ont moins les moyens d'alerter sur leurs conditions environnementales.

jeudi, février 5 2009

partage des richesses avez vous dit ?

Quand je donne du pain aux pauvres, on me dit que je suis un saint. Mais quand je demande pourquoi ils sont pauvres ? On me traite de communiste"

Florence Parisot dit que ce n'est pas à l'état de plafonner les salaires des patrons : quelques chiffres :

En 20 ans, alors que l'indice du CAC 40 (créé en 1987 avec un indice 1000) a augmenté de 470% (cote 5 697 points en 2007), la part des salaires dans le PIB a chuté de 8,6% selon la Commission Européenne, qui n'est pas, vous en conviendrez, un repère marxiste.
Sachant que le PIB annuel de la France est d'environ 1 800 milliards d'euros, on peut annoncer sans risque que 120 à 170 milliards d'euros ont ripé du travail vers le capital.

Soit, une dizaine de fois le déficit de la sécurité sociale (12 milliards d'euros environ) et une vingtaine de fois celui des retraites (5 milliards d'euros environ).

Ces chiffres sont parus dans Les Echos, La Tribune, Le Monde Diplomatique, un livre de P. Larrouturou, un livre de M. Husson, un rapport du FMI, un rapport de l'Insee, et sûrement dans encore une bonne dizaine de documents sérieux.
soc-ou-mort.jpg

Mais rien aux infos du JT de 20H ... Dommage.
Voilà, tout est dit. Rien ne sert de tergiverser” ...
.

lundi, février 2 2009

Pas de Télé Jeudi

Assez !!
nous étions des millions dans la rue,
soyons des millions à ne pas ouvrir notre télé le jeudi 05 février à 20h 15
par ce geste, montrons aussi que ce n'est pas notre président, montrons qu'il ne représente plus rien, que l'image qu'il veut donner ne nous interesse plus.
de toute manière on saura ce qu'il a dit dès le lendemain, et ça ne changera pas notre vie (puisqu'il n'a pas envie de la changer)
Refusons d'être complice de toutes ces opérations publicitaires...Cette intervention présidentielle, d'une durée de 70 à 90 minutes, sera diffusée en direct par TF1, France 2, M6 et RTL, il monopolise le petit écran, et bien faisons autre chose.
Lisons "le petit chose", jouons au Nain jaune, téléchargeons "l'homme qui retrécit" (oui je sais, c'est petit de s'attaquer au physique)
ou bien, faisons des enfants, appelons nos proches, imaginons la France d'après lui, celle que l'on va devoir reconstruire...
et surtout passons le message, il ne veux pas nous écouter, ne l'écoutons plus.
sarkoZstop.jpg il n'est plus rien, nous sommes tout !!

jeudi, janvier 29 2009

au tribunal à 5 ans !!

un @mail m'arrive ce matin, un texte poignant venant d'un site sur les sans papiers :
peut on encore croire en la démocratie dans ce pays, je l'espère, mais constate que l'on n'y est plus.
un pays ou un enfant de 5 ans se retrouve au tribunal jugée pour être né au mauvais endroit n'est pas démocratique.
cette petite fille sans papier fut heureusement relaxée, mais qu'en est il de l'intention de la police et de la préfecture ?
on vit une époque sombre, très sombre.

mardi, janvier 27 2009

c'est l'histoire d'un écolo

le mec il lutte, toute la journée, il essaye de vivre proprement, sainement.
Il sait que l'environnement est important, il sait que la santé est subordonnée à la manière de vivre.
Il donne des leçons à tout le monde, parce que si personne ne fait rien, on va tous en crever.
Il croit que le monde va changer si on s'y met tous.
Il pense que de voter et faire voter pour des élus écologistes est utile. Il vient de Longwy, cité sidérurgique, dans une région polluée, comme toute sa famille.
Sa famille, il essaye de la convaincre de manger bio, de ne pas boire, ne pas fumer, parce qu'il les aime.
Et puis un jour, son entourage tombe malade, cancer du sein par ici, hyperthyroïdie par là.
Et puis un jour, sa tante meurt d'un cancer du poumon, on a retrouvé de l'amiante.
L'écolo est triste, triste d'avoir eu raison, triste d'avoir perdu sa tante, triste de se sentir impuissant.
triste.png

y en a marre

mercredi enterrement

jeudi manif
fonct.jpg



et puis c'est tout !!

dimanche, janvier 25 2009

chanson pour Gaza

Pas la force d'écrire, même pas celle de crier...
Ma tante vient de mourir, je reviendrai dessus, j'ai la haine
je mets en ligne cette chanson,


We will not go down (Song for Gaza)


site du chanteur ici
pas besoin d'en rajouter, je pense.
à demain.

jeudi, janvier 22 2009

Jamais le dimanche

cher lecteur consommateur responsable,

Ce blog n'est pas un blog politique partisan, pour cela j'ai un autre site.
Mais certains sujets me tiennent à cœur car ce sont des sujets de société.
L'écologie, l'altermondialisme, et le rapport au travail en font partie.
Je suis un gros fainéant, actuellement en congé parental, et seules certaines femmes au foyer peuvent comprendre ce que cela signifie.
J'ai travaillé depuis l'âge de 17 ans jusqu'à 40, pour des salaires de misères, parfois pour rien, pour ne pas avoir de retraite, souvent le week end.
J'ai travaillé dans le service public, mais aussi dans le privé, souvent le dimanche et toujours pour les autres.
Alors, quand je vais faire mes courses quelques part, quand je me sers d'un service quelconque, j'ai un profond ressenti d'exploitation.
Comme je n'ai pas envie de marcher dans le système, je vais rarement en courses car je culpabilise, alors comprends bien qu'il est hors de question pour moi d'aller priver un salarié de son repos dominical.
Pour avoir trop vécu des dimanches sans famille.
Pour savoir que je n'ai pas plus d'argent à dépenser le dimanche que les autres jours.
Pour me sentir assez intelligent de savoir m'organiser pour m'en passer.

sarkobama.jpg
Je me refuse de participer à ce recul social.

vendredi, janvier 16 2009

Des associations désirent assigner Israel devant le TPI

Le principe est simple : à la violence doit répondre la Justice.

Il est indispensable d’agir avec méthode, et il est hors de question de se satisfaire d’actions symboliques. Dès lors qu’il existe un moyen d’action, c'est-à-dire des arguments juridiques qui correspondent à une situation de fait, il est normal de s’engager. Et dans la mesure où nous agissons sur le strict terrain du droit, en fonction des textes internationaux et fondamentaux les plus établis, notre action doit être conduite avec fermeté.

De plus, nous devons distinguer l’efficacité immédiate, sachant combien il est difficile d’être entendu au milieu de ce fracas, et les perspectives qui se dégagent à moyen terme dans une perspective de construction de la jurisprudence. Il s’agit, au fil du temps, d’imposer cette réalité : les Etats gardent toujours de très larges marges de manœuvre, mais il en existe une qui ne peut être franchie, et qui est le crime de guerre contre les populations civiles. Que les défenseurs du peuple palestinien se trouve au premier rang dans cette lutte pour l’affirmation du droit est un message de grande portée.

Bien entendu, la confrontation des idées et l’alliance des compétences sont hautement souhaitables. Une démarche juridique peut faciliter les regroupements, car le droit est naturellement fédérateur.

1. La Cour pénale internationale

Les Conventions de Genève (1949) et de Rome (CPI-1998) rappellent l’obligation des Etats de poursuivre les criminels de guerre, car ces crimes vont courir un péril à la paix. C’est exactement ce que dit le préambule de Rome (CPI- 1998).

En quelque sorte, Rome (CPI- 1998) se voulait un décalque de l’ordre juridique interne : les citoyens de l’ordre international constatent des faits qui s’apparentent à des infractions, et ont l’obligation de dénoncer auprès des autorités de poursuites.

Mais la CPI reste fragile : non reconnue par les Etats-Unis, la Russie, la Chine, Israël et tant d’autres, dont l’immense majorité des pays arabes. La France a d’ailleurs, en réalité, été dépassée par son idée, et a ratifié à regrets… Alors, la donnée majeure est une immense réserve pour saisir cette Cour, sachant qu’en bout de course la solution est diplomatique et pas juridictionnelle.

Nous savons que la France est certainement prête à renoncer à son engagement au motif de garder des bonnes relations, et pour garder la main au lieu de prendre le risque de se dessaisir au profit d’une juridiction. De même, le Conseil de Sécurité verrait les votes de veto des membres permanents, opposés au principe même de la CPI.

Mais ce blocage annoncé ne doit pas empêcher d’agir avec détermination et force.

- La mondialisation du droit est une œuvre de longue haleine, mais qui est inéluctable, d’autant plus qu’elle permet d’identifier un fonds juridique universel avec les droits fondamentaux. Donc, ces initiatives sont nécessaires, et c’est un rendez-vous attendu pour le peuple palestinien dans son combat pou obtenir un Etat

- Les plus hautes autorités (ONU et nombreux chefs d’Etats) en utilisant les mots de riposte disproportionnée, avec nombre de victimes civiles, se placent sur le terrain du crime de guerre. Il va à terme devenir difficile de soutenir qu’existe une CPI mais qu’il ne faut surtout pas la saisir. Les contradictions ne sont pas du coté des plaignants, mais des Etats qui n’assument ni leurs engagements, ni la portée de leurs paroles.

Les démarches sont appelées se poursuivre.

- Il faut envisager un recours contre l’Etat français en cas d’inaction, contraire à ses engagements internationaux, et à nombre de déclarations sur les droits de l’homme. Il y aura des contradictions à assumer publiquement, même si là encore, la marge de gain devant le Conseil d’Etat est restreinte. Le problème de cette incohérence entre le discours et l’action doit être posé au meilleur niveau.

- Surtout, d’autres pays notamment l’Afrique du Sud et le Costa Rica ont été très fermes au Conseil de Sécurité pour dénoncer les violations du droit international. Or ces pays ont signé le Traité de Romme. Les associations doivent animer les réseaux dans ces pays, pour les convaincre de porter plainte.

Au final la question est simple : alors qu’existe une CPI instaurée pour juger les crimes de guerre, peut on soutenir qu’il est impensable de la saisir quand des crimes de guerre se commettent sous les yeux du monde entier ?

A terme, la Cour aura elle aussi à prendre position sur cette question, sauf à devenir la Cour pénale internationale des pauvres, et à fragiliser considérablement les procédures dont elle s’occupe (et donner de précieux arguments en défense aux personnes poursuivies).

A ce jour, nous avons reçu une quarantaine mandats, et votre soutien va compter pour décider nombre d’associations ou de groupes à rejoindre cette initiative. Dès demain, nous attendons de nouvelles réponses.

Des contacts ont en cours à l’étranger. Il me semble également qu’il serait intéressant de joindre plusieurs nom d’avocats, venant pourquoi pas de l’étranger. Vous disposez certainement de contacts qu’il serait utile de favoriser. Cette démarche ne requiert pas de condition stricte de recevabilité s’agissant de plaignants, et c’est l’occasion d’un réaction très fédératrice. Tout doit être fait pour rendre cette action exemplaire.

J’ai eu trop peu de temps pour étudier vos remarques sur le projet, de plainte, mais suffisamment pour vous dire qu’elles me paraissent bien venues. Je pourrais vous répondre en détail demain après-midi.

2. Plainte dans le cadre de la compétence universelle

J’ai appris que des plaintes avaient été déposées dans le cadre de la compétence universelle, notamment devant les juridictions espagnoles. La France ne reconnaît pas la compétence universelle hormis pour les actes de torture. Si de tels faits étaient avérés, nous pourrions aussitôt agir devant les tribunaux français.

3. Plainte individuelle

Une victime de nationalité française peut porter plainte au pénal devant un Juge français, si elle est victime d’un crime commis à l’étranger par des personnes qui ne sont pas de nationalité française. Ainsi, des personnes qui auraient perdu un membre de leur famille dans le cadre de l’attaque israélienne peuvent déposer plainte devant le Procureur de la République. Cette démarche est souhaitable. Elle pourrait avoir un grand impact public, et immédiat.

4. Accord de partenariat privilégié entre l’Union Européenne et Israël

Depuis 1995, l’Union Européenne a conclu avec Israël un accord d’association comme cela existe avec nombre d’Etats. Cet accord est entré en vigueur en 2000. Pendant ses 6 mois de présidence de l’Union Européenne, la France a tout fait pour dépasser ce cadre, et faire accepter un accord de partenariat privilégié de grande importance politique et économique. Le Parlement européen saisi début septembre pour un vote indicatif avait différé le vote, estimant qu’aucune garantie n’était donnée sur le respect des droits de l’homme. Sous la présidence française, le Conseil Européen est passé outre et le 8 décembre 2008 a adopté cette décision de partenariat privilégié qui doit prendre effet à partir d’avril 2009. D’après les textes, ce statut repose sur le partage de valeurs communes, notamment en matière de démocratie, de libertés fondamentales et de respect des lois humanitaires internationales.

Une personne physique ou morale a la possibilité de contester les décisions du Conseil devant le tribunal de première instance de Bruxelles dans le délai de deux mois. Ce recours en annulation peut être assorti d’un recours en référé aux fins d’obtenir la suspension de l’acte.
Ce recours serait particulièrement bienvenu, car il est destiné à entrer en action au mois d’avril 2009. Ainsi, il faut en demander d’abord la suspension puis l’annulation du fait des graves violations du droit international humanitaire. De jurisprudence constante, la Cour de justice des communautés retient que « le respect des droits fondamentaux fait partie intégrante des principes généraux dont la Cour de justice assure le respect. » Cette action n’a rien d’évident, mais elle doit être conduite. Elle parait opportune et nécessaire.

Un groupe d’avocats se met en place sous l’autorité de la Délégation générale de la Palestine. Nous veillerons à faire circuler de l’info validée.

Gilles Devers
trouvé sur le site du mrap54