Qu'est ce que vous feriez s’il vous restait 500 euros et 500 secondes à vivre ?
tel est le Tag que vient de me lancer popette...
y réfléchir me prendrait plus que 500 secondes
alors hier soir quand je l'ai reçu, j'ai éteint l'ordi en vitesse, me suis dessapé, enfoui sous la couette, et me suis donné dix secondes pour y me donner une réponse.
Car rapide doit être la réponse, il ne faudrait pas que cela empiète sur le temps restant à vivre.
Ainsi, m'étant mis dans la situation , je décidais que les 500 euros seraient glissés dans une enveloppe que je mettrais dans la boite aux lettres des voisins : pas question de leur remettre en main propre vu le temps qu'ils mettent à répondre quand je viens leur demander de faire taire leurs chiens ou de déplacer la voiture génant devant le garage.
Alors, me demanderas tu, cher visiteur, pourquoi leur donner le flouze ?
je ne sais pas , je te l'ai dit, je n'y ai guère réfléchi, j'imagine que c'est parce que je juge qu'ils en ont besoin et si ce geste gratuit pouvait me donner un ticket pour l'éternité... mais là je m'éloigne, je digresse, il faut traiter du temps aussi
Donc, une fois le biffeton posté, il devrait me rester environ 400 secondes. j'ouvrirai ma messagerie, sélectionnerai tous mes contacts, et enverrai juste ces mots "je vous aime" : on ne dis jamais assez aux gens qu'on les aime !!
une fois le mail envoyé il devrait me rester 350 secondes, juste assez pour lancer en boucle un CD de photos que j'ai en permanence sur mon bureau avec toutes les images scannées de ma jeunesse... jusqu'au décès de mon frère en 2002.
je mettrai en grand écran, et alternerai ces images avec les photos de mes enfants qui parsèment mon bureau.
il parait qu'au moment de mourir on revoit toute sa vie défiler, comme il n'y a rien de moins sûr...autant le faire de son vivant
Voila ce que je ferai, pensé en dix secondes, un soir de fatigue comme tous les soirs, il semblerait que l'improvisation précipitée soit le reflet de la vérité.

Après ces pensées, j'ai ouvert mon polar : une des premières phrases que j'ai lues fut : "à la fin, le monde brisera ton cœur"

Je ne regretterais rien, si ce n'est d'avoir vécu pour pouvoir regretter.

500euros.jpg