si on m'avait dit un jour que j'écrirai un billet sur une émission de "télé réalité"...
Je déteste ces émissions, qui abrutissent les masses, qui font croire que c'est cela la vraie vie.

Mais, je dois avouer que depuis quelques mois, une émission de ce type est entrée à la maison par l'intermédiaire de la petite lucarne.
Il s'agit du "diner presque parfait" sur M6

déjà, un petit pitsch : durant une semaine 5 candidats d'une même ville s'invitent les uns après les autres et se notent sur trois critères : la cuisine, l'ambiance et la décoration.
à chaque candidat de faire preuve de talent et d'ingéniosité pour obtenir la somme allouée au gagnant de la semaine : 1000 euros

Nous regardions cela d'un œil amusé au départ, trouvant dans certaines recettes des petites astuces , un peu comme on feuilletterait un magazine cuisine.
un-diner-presque-parfait.jpg Puis, nous nous sommes rendus compte que des copains regardaient aussi cette émission, s'en amusaient, et reprenaient certaines habitudes lorsqu'ils étaient invités ou invitaient.
Au fur et à mesure, nous nous somme pris au jeu, prenant parti pour tel ou tel candidat, pronostiquant la victoire d'untel ou unetelle...
Cette semaine, l'émission s'arrêtait à Nancy, l'occasion pour moi de voir certains commerçants amis, d'essayer de reconnaitre des lieux, des visages.
Je ne sais pas s'il existe des philosophes de la télévision, mais en tout cas, ils pourraient s'intéresser à cette émission, car elle offre une autre approche des relations humaines.
En effet, les candidats apprennent à se connaitre, redécouvrent le plaisir du partage, de la relation et cherchent à faire plaisir pour finalement une somme dérisoire à la clé.
Faire plaisir, pour faire plaisir, et à des inconnus, cela n'est il pas beau ?