comme promis, il y a quelques jours voici le premier de quelques billets que je vais consacrer à la loi dite "contre le téléchargement illégal"
Cette loi n'est pas démocratique, et je m'étonne même si le conseil constitutionnel la laisse passer :

  • cette loi, défend une catégorie privilégiée au détriment de l'ensemble des usagers de la toile, en effet ce n'est pas la majorité des artistes qui souhaite cette loi telle qu'elle est faite : s'ils soulignent la nécessité de légiférer et d'encadrer le téléchargement illégal, la plupart des artistes refuse la loi dans cette version.%%
  • la loi prévoit la double peine : c'est à dire que l'usager suspendu devra quand même payer son abonnement, un peu comme si tu te faisais gauler à sauter un portillon de métro, qu'on t'en interdise l'entrée tout en payant la carte orange durant un an.%%
  • la loi ne prévoit pas que l'internaute soit prévenu de ce qu'on lui reproche : comme si tu recevais un PV pour excès de vitesse sans savoir où il a été commis ni de combien tu dépassais la limitation : tu recevras juste un mail te disant à peu près : "monsieur votre adresse ip a téléchargé un fichier dont vous n'avez pas les droits" %%
  • il est prévu un dispositif pour que l'usager prouve son innocence : mais il sera payant et pas adaptable aux systèmes libres du type linux : un peu comme si en entrant dans un supermarché pour faire tes courses, on te mettais une puce dans tes poches pour prouver que tu n'as pas volé , que tu la payes, et si t'as pas de poches et bien tant pis t'es considéré comme suspect...
  • l'Hadopi mettra en place les sanctions, alors que cette autorité ne sera pas élue, ne fera pas de jugement public, ni de jugement tout court puisqu'il n'y aura pas possibilité de se faire représenter ou défendre, sauf de renvoyer ton disque dur à cette autorité qui n'a jamais aussi bien porté son nom : dans l'exemple précédent, non seulement t'es considéré comme un voleur, mais en plus tu dois laisser tes fringues pour qu'ils puissent les fouiller.


comment peut on considérer une loi au service d'un lobby financier, procédant à la mise en place d'une autorité arbitraire, qui jugera d'une sanction injuste, sans véritables preuves (cela sera l'objet d'un prochain billet) soit démocratique ?
les députés ne s'y trompent pas plus que le peuple, ils refusent de la voter comme nous refusons qu'elle nous soit appliquée!!%%